Commune de Buchillon  -  Suisse  -   Tél :  +41 21 807 34 50   Fax : +41 21 807 34 55

 
 

Histoire de Buchillon

Ce village, situé sur la rive gauche de l'Aubonne, au bord du Léman, entre Morges et Rolle, et dont le territoire communal s'étend sur une étroite bande de 4,5 km le long du lac, est un endroit où il fait bon vivre.

Situé à l'écart des grands axes de circulation, le village de Buchillon a gardé son image du passé, à savoir un village de pêcheurs et de vignerons.

Buchillon est une localité relativement récente. Chanivaz, aujourd'hui un simple domaine et site protégé par la Confédération, fut une paroisse dans le Moyen-Age (1228 - 1285). C'est sous le nom de Chanliva que la localité fut connue pendant toute l'époque féodale.

D'un point de vue archéologique, la partie la plus intéressante de Buchillon se trouve à Chanivaz entre la villa et le lac, dans la direction sud, sur un tertre abrité par quelques arbres. On y a découvert des ustensiles et des monnaies de Marc Aurèle à Constantin.

La grande route romaine de Genève à Lausanne ne suivait pas le tracé actuel, tout droit entre Allaman et Saint-Prex. Un peu avant Allaman, elle se dirigeait directement vers la villa de Chanivaz, puis vers Buchillon et Bussy.

En 1431, les autorités décidèrent de démolir le pont sur l'Aubonne de cette route romaine et de le reconstruire plus haut, là où la route cantonale franchit aujourd'hui la rivière.

Un fait important a marqué la vie politique de Buchillon, la décision prise, sur demande des autorités communales, par le Conseil d'Etat, lors de sa séance du 19 juin 1985, d'autoriser la Commune de Buchillon à substituer, dès la législature 1986 - 1989, un Conseil communal au Conseil général.

 

Si vous voulez en savoir plus sur l'Histoire de Buchillon, nous vous invitons à passer au Bureau du Greffe municipal pour acheter le livre "Buchillon, la Beauté sur la Terre", vendu au prix de CHF 35.-. 

 

Les armoiries

  De gueules à deux rames d'or en sautoir, accompagnées en chef d'un baril du même.

En 1921, la commune possédait un cachet représentant une bossette. Il en sortit un premier projet d'armoiries (de gueules à trois barils d'argent), que les autorités locales refusèrent. Une modification introduisant les rames fut adoptée en 1922. Le baril figurait déjà sur un drapeau du village. Par les rames, on a voulu rappeler que Buchillon est un village de pêcheurs.

 
  

L'ethnonyme

Les habitants de Buchillon se nomment les buchillonais